12.05.14

Robert Cahen, la vidéo de l’art

Nous avons déjà parlé ici de Robert Cahen lors d’un événement à l’Aubette à Strasbourg (archives article du 03.10.13pour dire combien nous aimons son travail d’artiste vidéo. Ce qui vient d’être montré au MAMCS dans le cadre de son exposition “Entrevoir” nous a amené sur de nouvelles terres, comme un voyage étrange et beau, fascinant, mais surtout magique

Il y a chez Robert Cahen de la magie dans son art, cette façon de nous inviter à d’étranges et beaux voyages avec ses vidéos. Ce médium est le champ expérimental moderne et contemporain par excellence et avec Robert Cahen nous nous introduisons non plus dans la seule expérimentation mais bien dans un Art à part entière. La maîtrise de l’outil pour, dans les faits, le porter vers une oeuvre en soi, est remarquable. Dans cet art de la vidéo cet artiste nous fait du cinéma, de la photographie, de la musique, du théâtre aussi, tant se mélangent une multitude de disciplines et il en ressort des cohérences, des unités, surtout une esthétique, magistrales. Des visages fixés et pourtant mouvants, des apparitions subtiles pourtant bien présentes, des sons hypnotiques pourtant poétiques, des saccades pourtant douces, oui, nous pourrions nous trouver dans toutes ces contradictions. Non, Robert Cahen formalise le tout dans une démarche d’une extrême sensibilité, il nous propose un vaste univers inconnu dans lequel nous arrivons à nous perdre avec plaisir sans jamais être trompés quant au(x) but(s). Finalement, il ne faut pas les chercher, ces buts, ces intentions, il ne s’agit pas de “trouver” mais de vivre ces moments comme un espace de temps et de lieu intemporel, immatériel, déconnecté d’analyses et de questionnements stressants. Le voyage parmi les vivants, les morts, les objets, les sons, est une introspection calme. Nous avons apprécié l’installation réalisée par le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg (MAMCS), en une belle et sobre scénographie.

Publicité