13.06.14

La jeune photographie

Le « jeunisme » touche aussi la photographie et il fait bon être jeune (et photographe) actuellement avec tous ces soutiens et récompenses accordés aux (jeunes) artistes.

Et nous pensons que ces attentions portées à la jeunesse qui photographie est une bonne chose compte tenu de la qualité de certains travaux. Il fallait voir ce qui était montré dernièrement au Maillon dans le cadre du Prix Oblick. De belles choses bien pensées qui prouvent que le ou la jeune photographe sait aujourd’hui maîtriser les techniques classiques ou modernes. Dans ces œuvres exposées nous avons pu constater que la photographie dite « jeune » évolue entre formalisme, mise en scène et conceptualisation. L’art de la photographie est, pour ces auteurs, une photographie de l’art où de nombreux éléments constitutifs viennent se compléter : le contenu et le contenant. Cette photographie, dans ses aspects esthétiques, narratifs, démonstratifs et purement techniques, sait englober dans une démarche professionnelle et, surtout, artistique, un ensemble de compétences et de sensibilités qui nous conduit à penser que l’avenir photographique (en Europe), est pleinement assuré grâce à ces jeunes hommes et jeunes femmes. Nous avons particulièrement apprécié le travail de Anna DomnickJulie Fischer et Dominique Teufen. Mais nous voulons citer tous les autres photographes primés : Jeannie Abert,Nadja BournonvilleDelphine BurtinAlwin LayMarian Luft et Christina Werner.

Publicité